Attention, derniers jours avant congrès

Comme tout un chacun, le doctorant (surtout le doctorant devrais-je dire) est à la bourre avant un congrès. Ça se vérifie ici par exemple… Et qu’est-ce qu’il fait le doctorant pendant les dernières nuits avant de partir ? il prépare son poster pardi ! Ces longs moments de travail nocturne, il les passe devant l’écran d’ordinateur à jouer avec OpenOffice Impress pour faire tenir tous ses beaux petits résultats sur une affiche A0.

Et ce n’est pas si facile que ça de préparer un poster montrant ce à quoi on passe le plus clair de notre temps: les interrogations sur ces phénomènes naturels qui nous intriguent, nos timides interprétations, nos ratages, nos pistes prometteuses… Bien sûr, de gentils chercheurs confirmés donnent quelques conseils (article en accès libre). Mais le fond de la chose, en fin de compte, c’est qu’il nous faut se confronter aux données, à la méthode, à la démarche, aux hypothèses fondatrices, et ce sans indulgence, d’un regard inquisiteur et incisif.

Lorsque je me sens prêt à affronter les critiques de mes confrères, rassuré par les publis existantes et le regard de mon directeur de thèse, alors je passe à la deuxième étape, celle qui consiste à regarder le poster d’un œil curieux, flâneur. Je me plonge dans une demi-rêverie, des graphiques au fond des yeux, traçant des schémas évasifs sur le tableau, recherchant dans ce fouillis de symboles l’explication qui se cache derrière les artefacts expérimentaux, la bonne trajectoire au milieu des simulations… Soudain je m’élance vers le clavier, lance quelques programmes, triture des bouts de génomes et tente de discerner les reflets attendus; me replonge dans un article vieux de 30 ans, le compare au dernier Genome Research; le temps passe alors; et puis ça repart, je ferme les écoutilles, écrit des lignes et des lignes de codes, lance le tout, sort les résultats et re-belotte je dérange ma voisine de bureau en lui disant « regarde ce que j’ai trouvé, c’est la 1e fois qu’on voit ça ! »; et ça continue…

Enfin, quelques jours au bord de la mer, ça fera du bien !

radial_phylogeny

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :