Un grand, entre fulgurance et modestie

Jacques Le Goff: « J’aimerai demander à Lévi-Strauss une question qui serait indiscrète: quelle est la couleur qu’il préfère. »

Claude Lévi-Strauss: « Si j’étais fidèle à mes principes, je dirai qu’il n’y a pas de couleur en soi. Une couleur n’existe jamais que par rapport à une autre couleur, à quoi elle s’oppose ou qui l’entoure. Mais enfin, jouons franc jeu si je dois répondre à la question. Et bien je dirai le vert, et Le Goff sait mieux que moi pourquoi, parce que c’était le couleur du chevalier errant. »

Extrait de l’émission « Réflexions faites » au cours de laquelle Jean-Pierre Vernant, Pierre Bourdieu, Jacques Le Goff, André Comte-Sponville et Michel Tournier parlent de l’influence qu’a eu Claude Lévi-Strauss sur eux et leur travaux

Bloquez-vous une heure et remerciez YouTube de vous permettre de regarder cette émission qui date de 1988:

Je sais ce que je vais vouloir acheter ce week-end… « Tristes Tropiques » m’avait marqué il y a deux ans. Je l’avais emporté pendant un congrès à Barcelone, congrès qui restera le plus intéressant de ma thèse… Est-ce lié ? Toujours est-il que lire « Tristes Tropiques » dans le parc de Montjuïc restera un moment particulier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :