טייַטש

J’ai appris, il y a longtemps, qu’un clin d’œil en lui-même n’est rien. Mais l’œil qui cligne, ça c’est quelque chose. Le temps d’une vie n’est rien. Mais l’homme qui vit ce temps, il est quelque chose. Il peut remplir de sens ce court espace, si bien que, qualitativement, il est au-delà de toute mesure, quoi qu’il soit insignifiant quantitativement.

Chaïm Potok, L’élu


ps: le titre du billet signifie « sens » en yiddish.

5 commentaires pour טייַטש

  1. Jonathan dit :

    nice post…

  2. Jonathan dit :

    d’autre part, je ne suis pas certain mais je crois que l’accent est sous la deuxieme lettre (le premier yod) (mais je peux me tromper!!)

    • Jonathan dit :

      non c’est bon, tu l’as bien ecrit, je me fais de l’autopourriture de reponse…

      • walrus dit :

        😉 je remercie Google Translate…
        tu m’avais parlé de ce livre il y a bien longtemps, et bien tu vois, je m’en suis souvenu et l’ai lu en pensant à toi

  3. lapin4 dit :

    Vive l’existentialisme !🙂 Un piéton qui traverse la rue à New York est éphémère et infiniment réel en même temps.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :