Instant présent, instant volé ?

Il faut apprendre à surmonter sa gêne, je crois que c’est le plus difficile. Les jeunes ont beaucoup de mal avec ça, le fait de photographier une personne qui ignore pourquoi on la photographie. Il faut surmonter cette gêne parce qu’on est excité à l’idée de montrer ce moment, et ça on le découvre seulement une fois que c’est sur le papier, sous forme de photos ou dans un livre. Pour se débarrasser de la gêne, il faut recommencer sans cesse. A force de recommencer, recommencer, travailler, travailler, on finit par s’en débarrasser un peu.

Barbara Klemm, photographe pendant 40 ans au Frankfurter Allgemeine Zeitung

 

 

Source: documentaire La couleur du noir et blanc diffusé sur Arte.

Un commentaire pour Instant présent, instant volé ?

  1. Jonathan dit :

    Très bon post!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :