Utiliser LaTeX pour une thèse en SHS franco-vietnamienne

De tout temps, des artisans ont produit de magnifiques objets, mais tous les métiers ne s’y prêtent pas. Certaines professions sont nettement plus « scribouillardes » que d’autres, notamment dans le monde académique où l’on produit (est censé produire) des articles à la chaine.

Ces idées, résultats, interprétations, discussions, conclusions, méritent d’être diffusés avec une mise en page respectant autant que faire se peut les règles typographiques en vigueur. De plus, à notre époque numérique, il est important de s’assurer de la pérennité de ces documents académiques, c’est-à-dire de leur préservation sous une forme permettant de les convertir facilement à l’avenir.

Dans un un tel contexte, nous pouvons donc tous nous réjouir du travail de Donald Knuth à qui nous devons, entre autre, l’existence de TeX, un système de composition de documents. Au passage, remercions également Leslie Lamport qui a grandement facilité l’utilisation de TeX en créant LaTeX. Mais passons plutôt aux aspects pratiques…

L’intérêt de LaTeX réside dans le fait qu’il exige du rédacteur de se concentrer sur la structure logique de son document, son contenu, tandis que la mise en page du document est laissée au logiciel lors d’une compilation ultérieure. LaTeX sépare ainsi en deux phases la forme du contenu. Ce système est libre, gratuit et multi-plateforme (en gros, il fonctionne sur GNU/Linux, Windows et Mac).

Ce système est utilisé relativement fréquemment par les chercheurs en sciences « naturelles », mais très peu par les chercheurs en sciences humaines et sociales. Dans la suite de ce billet, je présente un exemple de comment écrire une thèse mêlant français et vietnamien pour en convaincre quelques uns de sauter le pas.

Commencez par enregistrer dans les favoris de votre navigateur l’adresse du wikibook sur LaTeX, http://fr.wikibooks.org/wiki/LaTeX, et téléchargez-le au format pdf afin de ne pas être bloqué si vous n’avez pas de connexion internet. Puis, lisez la première partie intitulée « Premiers pas ». Une fois cela fait, vous êtes prêt à écrire votre thèse en LaTeX !

Créez un répertoire « thèse_latex » sur votre ordinateur à l’intérieur duquel vous créez un document texte « fichier_maitre.tex ». C’est ce fichier que vous compilerez afin d’obtenir votre thèse au format pdf. Comme un tel document est généralement très gros, surtout en SHS, il est pertinent de créer un fichier « chapitre1.tex », un fichier « chapitre2.tex » et ainsi de suite pour chaque chapitre. Le fichier maître se chargera d’inclure le contenu de ces fichiers lors de la création du pdf final.

Voici le fichier maître, les lignes commencées par « % » étant des commentaires:


% !TEX encoding = UTF-8 Unicode

% sous Mac, pour l'antislash, faire Alt + Maj + /
% sous Mac, pour l'accolade, faire Alt + ( ou )
% sous Mac, pour le crochet, faire Alt + Maj + ( ou )
% sous Mac, pour le le tilde, faire Alt + n

% définir le format des pages, la taille de la police et le type de document
\documentclass[a4paper,12pt]{book}

% package pour l'encodage des langues
\usepackage[vietnam,francais]{babel}
\usepackage[utf8]{inputenc}
\usepackage[T1]{fontenc}

% package pour les liens hypertexte et les propriétés du pdf
\usepackage{hyperref}
\hypersetup{
 unicode=true,
 pdfauthor={M G},
 pdftitle={Ma thèse},
 pdfkeywords={géographie, urbanisme},
 colorlinks=true,
 linkcolor=blue,
 linktoc=page,
}

% package pour inclure des images
\usepackage{graphicx}

% package pour inclure un document pdf à l'intérieur du pdf final
\usepackage[final]{pdfpages}

% package pour faire un index
\usepackage{makeidx}
\makeindex

% package pour faire un glossaire
% (on peut aussi rajouter l'option "acronym" pour avoir une liste d'acronymes)
\usepackage{glossaries}
\makeglossaries
\newglossaryentry{sample}{name={sample}, description={a sample entry}}
% à terme, on peut regrouper toutes les entrées dans un seul fichier et faire un "include"

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

\begin{document}

\title{Ma thèse}
\author{M G}
\date{14/12/2010}
\maketitle

\listoffigures

% inclusion du contenu du chapitre 1
\include{chapitre1}

% inclusion du contenu du chapitre 2
\include{chapitre2}

% créer l'index
\printindex
\addcontentsline{toc}{chapter}{Index}

% créer le glossaire
\printglossaries
\addcontentsline{toc}{chapter}{Glossaire}

% créer la bibliographie
\nocite{durand_villes_1995}   % ajout à la bibliographie sans besoin d'être cité dans le texte lui-même
\bibliographystyle{plain-fr}   % spécifie le style selon lequel la bibliographie va être représentée
\bibliography{Mabibliotheque.bib}   % spécifie le fichier au format "bibtex" dans lequel se trouvent les références bibliographiques

% insérer la table des matières
\tableofcontents

\end{document}

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

Voici le contenu du fichier « chapitre1.tex »:

% !TEX encoding = UTF-8 Unicode

\chapter{Voici mon titre de premier chapitre}

\section{Et voici ma première section}

\subsection{Ainsi que ma première sous-section}

Salut, voici un premier essai de lettres accentuées: é à ç. Et voici du remplissage en latin: Legi, Patres colendissimi, in Arabum monumentis, interrogatum Abdalam 1 Sarracenum, quid in hac quasi mundana scaena admirandum maxime spectaretur, nihil spectari homine admirabilius respondisse. Cui sententiae illud Mercurii adstipulatur: Magnum, o Asclepi, miraculum est homo.

\subsection{Deuxième sous-section}

Maintenant un peu de vietnamien: \foreignlanguage{vietnam}{đưỡng lô ghè}. Puis un terme à mettre dans l'index: toto\index{toto}. Mais cela peut également être un ensemble de mots en vietnamien:
<pre>\foreignlanguage{vietnam}{đưỡng lô ghè}</pre>
\index{\foreignlanguage{vietnam}{đưỡng lô ghè}}.

\section{Deuxième section}

Horum dictorum rationem cogitanti mihi non satis illa faciebant, quae multa de humanae naturae praestantia afferuntur a multis: esse hominem creaturarum internuntium, superis familiarem, regem inferiorum; sensuum perspicacia...

% insertion d'une figure
\begin{figure}[!t]
\centering
\includegraphics[width=\textwidth]{images/IMG_1426_small}
\caption{Le marché}
\label{Marché}
\end{figure}

Magna haec quidem, sed non principalia, idest quae summae admirationis privilegium sibi iure vendicent. Cur enim non ipsos angelos et beatissimos caeli choros magis admiremur?

% commande pour ajouter un espace vertical
\vspace{0.5cm}

Je vais maintenant testé l'ajout d'un terme dans le glossaire, commençons avec \gls{sample}. Cela a l'air de marcher. Rajoutons un peu de vietnamier pour rigoler encore: \foreignlanguage{vietnam}{đưỡng lô ghè}.

Et voici le contenu du fichier « chapitre2.tex »:

% !TEX encoding = UTF-8 Unicode

\chapter{Deuxième chapitre}

\section{Première section}

Voici une entrée pour le glossaire: \newglossaryentry{Toto_1}{description={un toto qui rit bien}}. Et maintenant une citation bibliographique: \cite{hue_litteratures_1999}.

\section{Deuxième section}

Mais n'oublions pas les listes:
\begin{itemize}
\item Toto1: bciovzgiuzbe
\item Toto2: cnfivgu
\end{itemize}

Enfin ajoutons une note de bas de page\footnote{toto}, et une deuxième\footnote{\cite{hue_litteratures_1999}}, avec une référence cette fois.

Sed non erat paternae potestatis in extrema fetura quasi effeta defecisse; non erat sapientiae, consilii inopia in re necessaria fluctuasse; non erat benefici amoris, ut qui in aliis esset divinam liberalitatem laudaturus in se illam damnare cogeretur.

Et enfin voici le fichier de bibliographie au format Bibtex:


% !TEX encoding = UTF-8 Unicode

@book{hue_litteratures_1999,
 address = {Paris},
 series = {Histoire littéraire de la francophonie, {ISSN} 1258-0368 ; {1999Universités} francophones, {ISSN} 0993-3948},
 title = {Littératures de la Péninsule indochinoise},
 isbn = {{2-86537-968-X}},
 abstract = {{AUF} = Agence universitaire de la francophonie. - Coll. principale : Universités francophones. - 9782865379682},
 publisher = {Ed. Karthala},
 author = {Bernard Hue and {Pierre-Richard} Féray},
 year = {1999},
 keywords = {24288, Francophonie -- Histoire, French language -- Indo China, Indo China -- Literature, Indochine -- Dans la littérature, Indochine -- Littératures, Literature -- Indo China -- 19th century, Literature -- Indo China -- 20th century, Littérature francophone -- Histoire et critique}
},

@article{durand_villes_1995,
 title = {Villes et urbanisation au Vietnam, une esquisse d'état des lieux bibliographique},
 volume = {2},
 number = {31},
 journal = {Péninsule},
 author = {Frédéric Durand},
 year = {1995},
 pages = {141--162}
},

Avec cet exemple, nous aurons vu à peu près toutes les bases nécessaires pour écrire sa thèse avec LaTeX: inclusion de documents, bibliographie, index, glossaire, images, notes de bas de page, etc. Le pdf final ressemble à ça: pas mal, non ?

Pour aller plus loin, personnaliser la mise en page, ajouter des annexes, le mieux est de farfouiller dans le wikibooks ou sur le site des tuteurs de l’ENS. Et puis on apprend en essayant… A noter le package « classic thesis » qui permet d’obtenir une belle mise en page sans beaucoup d’efforts (disponible ici).

4 commentaires pour Utiliser LaTeX pour une thèse en SHS franco-vietnamienne

  1. Très bon site. Je l’ajoute de ce pas à mon technorati.

  2. annecy dit :

    You’re unquestionably correct with this blog post!!!

  3. François-Philippe Dubé dit :

    À noter, le logiciel LyX donne une interface pour utiliser LaTeX. Cela permet d’éviter de constamment taper les balises LaTeX, même si le texte qui est généré les contient. Voir ici: http://www.lyx.org. Disponible en version OSX, Windows et Linux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :